Les visites médicales prénatales sont également un facteur de réduction de la mortalité maternelle, cette couverture médicale a progressé. 23 de ces pays ont rempli les objectifs de cette initiative et ont été exemptés du remboursement de 48,2 milliards de dollars. Genève, Suisse, 05 novembre 2020 — Alors que les responsables de la santé se préparent à se réunir pour une session virtuelle de la reprise de la 73e Assemblée mondiale de la Santé (AMH), l’OMS a trois messages à partager. Répondre aux besoins spécifiques des pays les moins avancés, des pays enclavés et des îles les plus petites en développement. Si cet objectif semble à portée, c'est principalement en raison de la croissance économique de l'Asie, alors que la zone de l'Afrique sub-saharienne semble stagner[1]. La clé du succès sur cet objectif réside dans la présence de personnel qualifié (médecin, infirmière ou sage-femme) au moment de l'accouchement. Between 1990 and 2006, about 27 countries – the large majority in sub-Saharan Africa – made no progress in reducing childhood deaths. Ce qui mène certains chercheurs à avancer que l'objectif était irréaliste et que les cibles des Objectifs de développement durable pour 2030 devraient être ambitieuses tout en restant accessibles pour le plus de pays possibles[6]. Les anti-rétroviraux ont allongé l'espérance de vie des malades, mais il existe toujours un fossé entre le nombre de personnes en attente de ce type de traitement et le nombre de traitements disponibles. 88 % des enfants des pays en voie de développement sont scolarisés, ce qui laisse penser que l'objectif est atteignable d'ici 2015. L'expérience prouve que la scolarisation baisse sensiblement quand les frais d'inscription sont augmentés (cas de nombreux États de l'Afrique) [6]. En 2008, 33 des 41 pays susceptibles d'obtenir un allègement de leur dette extérieure ont rempli les conditions de l'initiative pays pauvres très endettés (PPTE). Il s'agit d'offrir aux populations une éducation à la santé reproductive capable d'enrayer le phénomène des grossesses précoces, qui entraînent souvent des complications pour la santé de la mère et de l'enfant. Lutte contre la covid-19 : les trois recommandations de l’OMS. C'est une occasion unique de combler le fossé technologique entre pays pauvres et pays riches, le téléphone portable étant souvent cité comme l'un des principaux instruments de développement économique des pays en voie de développement. L'accès à Internet permettra également de remplir plusieurs des Objectifs du Millénaire, notamment ceux liés à l'éducation des enfants et à la santé publique. Cela étant dit, l'allègement de la dette des pays en voie de développement leur a permis d'allouer plus de ressources à la lutte contre la pauvreté[11]. En revanche que 2,6 milliards d'individus sont démunis d'installations sanitaires, l'objectif d'un assainissement pour tous reste hors de portée. PARTICIPATION DE L’APD FRANÇAISE AUX OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT (OMD) SANTE OMD 4, 5, 6 et cible 17 de l’OMD 8 RESUME ET RECOMMANDATIONS Les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) redonnent au secteur de la santé une place prioritaire (sur 8 OMD trois sont directement centrés sur ce secteur). La hausse des prix des matières premières, mais également les changements dans les régimes alimentaires, l'urbanisation, l'utilisation des parcelles pour la production de biocarburants ou encore le problème des subventions aux agricultures développées, rendent cette cible difficile à atteindre. Si la prévention semble donc progresser, les traitements contre la maladie restent trop peu nombreux, et pour les meilleurs (artemisinine), trop chers et trop peu utilisés. Le Protocole de Montréal de 1987 a joué son rôle, diminuant de 98 % (fin 2008) des substances attaquant la couche d'ozone. Peu de progrès ont été faits dans l'abolition des barrières douanières pour les produits en provenance des pays en voie de développement vers les pays développés. - 80 % des enfants de 6 ans présentant une den-ture exempte de carie. En Afrique sub-saharienne, 1 femme sur 22 risque de connaître ces complications, contre 1 sur 7 300 dans les pays développés. Bien qu'ayant globalement énormément progressé en direction de l'objectif avec un taux de réduction cinq fois plus élevé entre 2005 et 2013 qu'entre 1990 et 2005[5], seulement 10 pays des 22 de la région ont atteint l'objectif[6]. La Déclaration du Millénaire des Nations Unies, signée en septembre 2000, engage les dirigeants du monde entier à combattre la pauvreté, la faim, la maladie, l’analphabétisme, la dégradation de l’environnement et la discrimination à l’encontre des femmes. Interface entre les associations sportives et les collectivités, l’Office du sport fédère les motivations et … La promotion de l'égalité des sexes vise à éliminer les disparités entre les sexes, notamment dans l'éducation primaire et secondaire, d'ici 2005, et à tous les niveaux de l'éducation d'ici 2015, sachant qu'en moyenne, dans les pays en voie de développement, 94 filles sont scolarisées pour 100 garçons, et que dans 2 pays sur 3, au sens restreint du terme, l'égalité des sexes à l'école est atteinte. Mi 2010, l'ONU estimait que le taux de pauvreté devrait baisser de 15 % d’ici à 2015, ce qui signifie qu’ environ 920 millions de personnes vivront au–dessous du seuil de pauvreté[réf. Le premier objectif repose sur trois cibles. La réduction de la pauvreté, de la faim et de la dégradation de l’environnement a une incidence positive sur la santé mais est aussi tributaire d’une meilleure santé de la population. Chaque année, 1 million d'enfants deviennent ainsi orphelins de mère, ce qui multiplie par 10 leur risque de mourir prématurément[7]. La Banque mondiale estime qu'en 2005, 1,4 milliard d'individus vivaient dans une pauvreté extrême. Des efforts considérables ont été faits en ce qui concerne l'utilisation de moustiquaires de lit traités à l'insecticide anti-paludisme. Le paludisme (aussi appelé la malaria) tue plus d'un million de personnes par an, dont 80 % sont des enfants de moins de 5 ans vivant en Afrique subsaharienne[8]. Les résultats observés aujourd’hui de par le monde sont certes fort encourageants mais ils Entre 1990 et 2006, la mortalité à cinq ans au niveau mondial a chuté de 90 à 72 décès pour 1 000 naissances vivantes. 884 millions de personnes n'ont toujours pas accès à une eau potable dans le monde mais l'objectif visant à diminuer de 50 % la population n'ayant pas accès à l'eau potable sera atteint ou dépassé en 2015. La mortalité infantile est également liée au niveau d'éducation des mères. L'aide publique au développement demeure largement en dessous des 0,7 % du PIB décidés par les membres de l'OCDE. La Région africaine de l’OMS connaît des mutations démographiques, économiques, sociales, ... objectif de ce programme2, et les autres objectifs contiennent des cibles liées à la santé. Discours d'ouverture (20 septembre 2010) d', Secrétaire général adjoint des Nations unies et Directeur exécutif du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), Déclaration du millénaire de l'Organisation des Nations unies, Conférence d'Hyderabad sur la diversité biologique, Rapport "A Brief for Policymakers on the Green Economy and the Millennium Development Goals", Atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement. Rendre accessible à tous d'ici 2010 les traitements disponibles contre le VIH et le SIDA. Découvrez la playlist de l'OMS sur Youtube, Plus de 15 000 photos sur la santé et les maladies en général ainsi que les actions de santé publique, Données sanitaires des États Membres de l’OMS, Recommandations utiles pour les voyages, vaccinations obligatoires, Normes internationales destinées à renforcer la sécurité sanitaire nationale, régionale et mondiale, Tous les documents de l'OMS en téléchargement, Focus sur la République démocratique du Congo, Le rôle crucial des partenaires en réserve dans l'action d'urgence, Fonds de réserve OMS pour les situations d’urgence, Ebola en République démocratique du Congo, Campagnes mondiales de santé publique de l'OMS, Téléchargez les photos libres de droits de l'OMS, Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). nécessaire], soit la moitié de celui de 1990. Enfin, l'absence d'offre d'un service de planning familial limite l'accès des populations aux contraceptifs qui leur permettraient de retarder l'âge de maternité. On remarque également qu'en proportion, de plus en plus de femmes sont porteuses du virus. En 2007, 33 millions de personnes vivaient avec le VIH/SIDA, un chiffre en hausse depuis 2001, et qui concernent avant tout l'Afrique subsaharienne. Le 6 juillet 2015, date de dépôt du rapport final des Objectifs du Millénaires pour le Développement, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans avait baissé de plus de moitié en comparaison à 1990, passant de 90 à 43 décès pour 1000 naissances vivantes[5]. When autocomplete results are available use up and down arrows to review and enter to select. Endiguer voire faire reculer la pandémie du VIH et du SIDA. «Toute personne qui a besoin d’un test devrait en faire un», a-t-il insisté, rappelant les orientations de l’OMS, qui décrivent comment les pays peuvent procéder à un test de dépistage de … En 2006, 570 millions d'enfants étaient scolarisés, ce qui laisse 73 millions d'enfants en âge de l'être hors de l'école. 8 DÉCEMBRE 2015 | GENÈVE - L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié aujourd’hui une nouvelle analyse approfondie de l’évolution mondiale de la santé depuis 2000 et une évaluation des défis à relever au cours des 15 prochaines années. À la veille de la Conférence internationale sur la diversité biologique (Nagoya, octobre 2010) l'ONU considère que le premier enjeu est devenu de restaurer et préserver les écosystèmes. Objectif 2 : assurer à tous l'éducation primaire, Objectif 3 : promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, Objectif 4 : réduire la mortalité infantile, Objectif 5 : améliorer la santé maternelle, Objectif 6 : combattre le VIH/SIDA, le paludisme et les autres maladies, Objectif 7 : assurer un environnement humain durable, Objectif 8 : construire un partenariat mondial pour le développement, Troisième cible : réduire de moitié entre 1990 et 2015 la part des individus souffrant de la faim (, « crises globales, des catastrophes naturelles et des conflits actuels, « Si les tendances actuelles se confirment, la perte de biodiversité continuera jusqu'à la fin du siècle, « manque d'engagement et de ressources, le déficit de responsabilité des dirigeants, l'insuffisance de soutien technique et de partenariats », « Des investissements dans l'énergie propre et les transports durables, comme dans des modes de gestion durable des forêts et de l'agriculture, pourraient largement contribuer aux objectifs de réduction de la pauvreté établis à l'échelle internationale, « Il est de plus en plus évident qu'une transition rapide vers une économie verte, pauvre en carbone, respectueuse des ressources et génératrice d'emplois permet non seulement de résoudre les défis de la durabilité du, « inverser le taux de déforestation des années 1990 par des politiques communautaires adaptées qui établissaient des règles pour la cueillette, des prix de production et de partage des bénéfices », GOAL 1: Eradicate extreme poverty and hunger. Le Bureau régional sera toujours très heureux de recevoir des ... En d'autres termes, les buts et les objectifs d'une politique nutritionnelle devraient être très précisément fixés dès les premiers stades de la … Troisième cible : réduire de moitié entre 1990 et 2015 la part des individus souffrant de la faim (malnutrition, sous-nutrition). La campagne est prévue pour durer un an. L'objectif 4 est de réduire de deux-tiers, entre 1990 et 2015, la mortalité infantile[3]. Les pays riches y contribuent toujours le plus, avec environ 12 t/habitant de CO2 émis par an en 2007, contre une moyenne de 3 t/an dans les régions en développement. Pour la première fois en 2006, le nombre de décès chez les enfants de moins de 5 ans est passé sous la barre symbolique des 10 millions. A ce sujet, « l’OMS dirige une action mondiale (…) afin que tous les hôpitaux soient adaptés à l’accueil des nourrissons ». Le nombre d'abonnés à un téléphone fixe ou mobile a littéralement bondi, de 530 millions en 1990 à plus de 4 milliards fin 2006, dont 2,7 milliards pour la téléphonie mobile. les pays, en particulier les pays en développement, en matière d’alerte rapide, de réduction des risques et de gestion des risques sanitaires nationaux et mondiaux) … En 2015 sont publiés les Objectifs de développement durable (ODD), qui prennent la suite de ces objectifs. Le septième objectif consiste à assurer un environnement durable : il repose sur 4 cibles. En 2015 sont publiés les Objectifs de développement durable, qui prennent la suite des Objectifs du millénaire pour le développement[16]. Dans les premiers, seuls 39 % des emplois non agricoles sont pourvus par des femmes, et dans les seconds, seulement 46 %[2]. 13 millions d'hectares de forêt ont été perdus par an durant la 1re décennie du XXe siècle, avec une perte de puits de carbone et des incendies qui ont contribué pour 18 à 25 % des émissions de gaz à effet de serre, ce qui aggrave le changement climatique, en diminuant nos capacités de résilience écologique. D'autre part, le montant des subventions aux agricultures des pays développés nuit particulièrement à l'aide publique au développement. L’originalité de cette opération est d’associer les grandes firmes internationales à ce projet d’envergure. En revanche, l'Afrique sub-saharienne reste en retard sur cet objectif, avec plus de 50 % de travailleurs vivant avec moins d'un dollar par jour [5]. Les huit objectifs du Millénaire pour le développement sont les suivants: Les OMD sont interdépendants; tous influent sur la santé, et réciproquement la santé influe sur tous les OMD. Reste que l'objectif de l'autonomisation des femmes reste distant, dans les pays en voie de développement comme dans les pays industrialisés. Après un rapport[12] publié en juin 2010, et 5 ans avant de l'échéance des OMD, plus de 140 chefs d'État et de gouvernement se sont retrouvés à l'ONU (New York), le 22 septembre 2010, réaffirmant leurs engagements, malgré les « crises globales, des catastrophes naturelles et des conflits actuels[13] ». Les politiques nationales de santé publique dans les pays développés pâtissent du faible volume de médicament offerts ou vendus à prix cassés par les multinationales du secteur pharmaceutiques. Ce statut, dans une certaine mesure, second de la santé, dans les priorités de justice globale du Millénaire, se comprend lorsque l’on envisage les théories de la justice qui lui sont sous-jacentes ainsi que celles qui motivent les objectifs de l’OMS. Les objectifs du Millénaire pour le développement fixés par les Nations Unies sont au nombre de huit et l’ensemble des 191 États Membres des Nations Unies ont convenu de s'efforcer de les atteindre d’ici 2015. Huitième cible de l’objectif 3, la couverture sanitaire universelle suppose que tous les individus aient accès La troisième cible vise à réduire de moitié le pourcentage de la population qui n'a pas accès de façon durable à un approvisionnement en eau de boisson salubre et à des services d'assainissement de base. Endiguer voire faire reculer l'incidence du paludisme (véhiculé par les moustiques) et des principales autres maladies. La dégradation des services écosystémiques rend plus difficile l'atteinte des objectifs d'amélioration de santé, de la santé maternelle, d'approvisionnement en eau potable et de lutte contre la faim. Ce sont les zones rurales et pauvres dans lesquelles il y a un dernier effort à fournir. Les OMD découlent de cette Déclaration et chacun des objectifs s’accompagne de cibles et d'indicateurs spécifiques. La part de femmes ayant eu une visite médicale prénatale dans les pays en développement est passée de 50 % en 1990 à presque 75 % en 2000. Objectif 1 : réduire l'extrême pauvreté et la faim, Première cible : réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la part des individus vivant avec moins d'un dollar par jour. Les trois objectifs de l’OMS « Le monde s’est engagé à mettre fin à l’épidémie de tuberculose en 2035 », a rappelé José-Luis Castro. L'objectif de réduire de moitié la prévalence (ou le taux d'infection) de la tuberculose en 2015 semble s'éloigner : certaines zones (Afrique sub-saharienne) sont largement dépassées par le phénomène, et d'autres (Océanie, Asie du Sud, Asie du Sud-Est) connaissent toujours des taux de prévalence extrêmement haut (entre 264 pour 100 000 habitants en Asie de l'Est et jusqu'à 521 pour 100 000 en Afrique subsaharienne)[9]. Ces objectifs recouvrent de grands enjeux humanitaires : la réduction de l’extrême pauvreté et de la mortalité infantile, la lutte contre plusieurs épidémies dont le SIDA, l'accès à l’éducation, l’égalité des sexes, et l'application du développement durable. Un enfant né dans un pays en développement a 13 fois plus de risques de mourir dans ses cinq premières années de vie qu'un enfant né dans un pays industrialisé. Il a également enjoint le monde à coopérer pour la santé mondiale et les objectifs de développement. Néanmoins, les ressources allouées au projet "3 millions en 2005" coordonné par l'OMS et l'UNAIDS sont en deçà des prévisions : 163 millions $ au lieu des 174 millions $ prévus. L'objectif 5 est donc de réduire la mortalité maternelle de trois quarts entre 1990 et 2015. La tendance est mauvaise (2,7 milliards en 2015. Tout d’abord, nous pouvons battre COVID-19 avec la science, les solutions et la solidarité. L'organisation mondiale de la santé (OMS) et l'UNICEF préconisent un minimum de quatre visites médicales prénatales. En 2005, une femme mourait chaque minute de complications liées à la gestation et à la naissance, soit plus de 500 000 décès par an, dont 99 % dans des pays en voie de développement. La dernière modification de cette page a été faite le 1 septembre 2020 à 07:21. Plusieurs commentateurs[6] critiquent toutefois la faisabilité de l'objectif pris comme étalon de mesure pour les pays d'Afrique subsaharienne. La réduction d’un tiers du taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles (MNT) d’ici 2030, définie dans le cadre des objectifs 2015, demeure hors de portée, a estimé l’OMS. éradiquer l’extrême pauvreté et la faim; assurer l’éducation primaire pour tous; promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes; réduire la mortalité de l'enfant de moins de cinq ans; combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies; mettre en place un partenariat mondial pour le développement. L’Office du Sport facilite la concertation entre les acteurs du sport de son territoire. L’égalité entre les sexes est essentielle à l’obtention d’une meilleure santé. Si les traitements anti-rétroviraux ont réussi à faire baisser le nombre de nouveaux contaminés par le VIH et à faire réduire le nombre de décès dus au SIDA, la durée de vie prolongée des personnes infectées par le VIH fait que le nombre total de contaminés a augmenté, de 29,5 millions en 2001 à 33 millions en 2007. Les mesures concrètes Réduire de trois quarts la mortalité maternelle. Combiné avec la hausse des revenus de leurs exportations, cet allègement leur permet désormais de terminer le remboursement d'une dette très diminuée. En Afrique sub-saharienne, le taux de scolarisation des enfants atteignait 12,5 % en 2006, et en Asie du Sud, 9. Le nombre de décès d'enfants de moins de cinq ans était alors à près de 6 millions dans le monde comparativement à 12,7 millions en 1990. 5 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à l'eau insalubre : choléra, diarrhée, hépatite, typhoïde, etc.). Les objectifs du millénaire pour le développement (OMD, Millennium Development Goals en anglais), sont huit objectifs adoptés en 2000 à New York (États-Unis) avec la Déclaration du millénaire de l'Organisation des Nations unies par 193 États membres de l'ONU, et au moins 23 organisations internationales, qui sont convenus de les atteindre pour 2015. L'impact des investissements environnementaux pour un monde durable, Journée des Nations unies pour la coopération Sud-Sud, Les Objectifs du Millénaire pour le développement (site officiel), Les Objectifs du millénaire pour le developpement, Portail de l’Organisation des Nations unies, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Objectifs_du_millénaire_pour_le_développement&oldid=174330681, Portail:Relations internationales/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, Portail:Humanitaire et développement/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. En mai 2014, l’Assemblée mondiale de la santé ratifiait les trois objectifs de l’OMS pour 2035 : réduire de 95 % le nombre des décès par tuberculose, par rapport à 2015 ; réduire de … Pour 2020, l’OMS et la FDI ont reformulé les objectifs à rencontrer (8) : - un score moyen CAO/D inférieur à 1,5 chez les enfants de 12 ans. Pour Ban Ki-moon, les explications à cette situation sont le « manque d'engagement et de ressources, le déficit de responsabilité des dirigeants, l'insuffisance de soutien technique et de partenariats ». Rendre accessible et à un coût raisonnable les principaux médicaments dans les pays en voie de développement (en coopération avec l'industrie pharmaceutique). Rééchelonner la dette des pays pauvres. Les extrêmes vont de 1 cas de complication sur 7 au Niger contre 1 pour 17 400 en Suède. La cible 4 vise donc à remédier à cet état, en privilégiant notamment l'instauration d'un système de médicaments génériques de substitution lorsque c'est possible. Les émissions mondiales de CO2 ont augmenté de 35 % en 2007 par rapport 1990. Partager les retombées du développement des NTIC avec les pays en développement. Malgré tout, « le nombre de moins de cinq ans présentant un retard de croissance a été ramené de 169 millions en 2010 à 151 millions en 2017 ». Cette moyenne cache des disparités : l'Asie du sud, l'Océanie, l'Asie du Sud-Est et l'Afrique du nord ont fait des progrès notables, alors que la mortalité maternelle en Afrique subsaharienne n'a quasiment pas baissé en quinze ans [7]. En 2006, ces subventions ont atteint 372 milliards de dollars contre 104 milliards pour l'aide publique au développement. ... les États membre de l'OMS décident de mieux se préparer 10/11/2020 Selon le rapport, les objectifs intermédiaires pour 2020 concernant l'incidence du paludisme et les taux de mortalité ne seront pas atteints : - Incidence : selon les projections de l'OMS pour 2020, il y aura environ 56 cas de paludisme pour 1000 personnes risquant de contracter la maladie, contre un objectif de 35 cas. Les objectifs du millénaire pour le développement (OMD, Millennium Development Goals en anglais), sont huit objectifs adoptés en 2000 à New York (États-Unis) avec la Déclaration du millénaire de l'Organisation des Nations unies par 193 États membres de l'ONU, et au moins 23 organisations internationales, qui sont convenus de les atteindre pour 2015. L’IRIS, association créée en 1991 reconnue d’utilité publique, est un think tank français travaillant sur les thématiques géopolitiques et stratégiques, le seul de dimension internationale à avoir été créé sur une initiative totalement privée, dans une démarche indépendante. Au Togo par exemple, la proportion d'enfants dormant sous ce type de moustiquaire est passée de 2 % en 2000 à 38 % en 2006. L'ONU, par la voix de son secrétaire général Ban Ki-moon, reconnait que les avancées sont insuffisantes, avec un bilan mitigé, pour Joseph Deiss (président de l'Assemblée générale de l'ONU), la faim concerne 925 millions de personnes et les indicateurs sont mauvais pour les objectifs concernant le SIDA, le développement durable, et l'objectif de réduction de la perte de la biodiversité en 2010, qui ne pourra pas être atteint ( « Si les tendances actuelles se confirment, la perte de biodiversité continuera jusqu'à la fin du siècle, alors que des milliards de personnes en dépendent directement pour leurs modes de subsistance, voire leur survie » ; l'ONU appelle à une action urgente d'ici 2020). Développer rapidement un système commercial et financier plus ouvert, respectueux du droit, prévisible et non-discriminatoire. Au Népal, 14 000 groupes d'utilisateurs de forêts communautaires ont réussi à « inverser le taux de déforestation des années 1990 par des politiques communautaires adaptées qui établissaient des règles pour la cueillette, des prix de production et de partage des bénéfices »[14]. Mais pour l’OMS, le dépistage doit être «stratégique», à l’appui d’objectifs clairs de santé publique. La première cible consiste à intégrer les principes du développement durable dans les politiques et les programmes nationaux et inverser la tendance actuelle à la déperdition des ressources naturelles. La deuxième cible consiste à réduire la perte de biodiversité et atteindre d'ici 2010 une diminution importante du taux de perte de biodiversité. Chacun des Objectifs du millénaire pour le développement se décompose en plusieurs cibles. La surpêche semble avoir cessé de croître, mais persiste, avec seulement 20 % des stocks halieutiques modérément exploités ou sous-exploités. La quatrième cible est de parvenir à améliorer sensiblement, d'ici 2020, la vie d'au moins 100 millions d'habitants de bidonvilles ou de taudis. La déforestation et dégradation des forêts a ralenti dans le monde depuis 2000, mais elle se poursuit en Afrique et Amérique du Sud, et les programmes asiatiques de reboisements qui la compensent en partie ne sont pas toujours très favorables à la biodiversité. Ainsi, en Amérique Latine, 62 % des personnes contaminées ont accès aux anti-rétroviraux, en Afrique subsaharienne, 30 %, et dans la Communauté des États indépendants (CEI), seulement 14 %. La tuberculose, autre maladie visée par les Objectifs du Millénaire pour le Développement, continue de tuer 1,7 million de personnes par an et d'en infecter 14,4 millions (2006), un chiffre dont la hausse s'explique mécaniquement par la hausse de la population. Chaque année, la malaria tue plus de 450 000 personnes dans le monde, dont 93 % en Afrique. régional de l'OMS pour l'Europe, 8 Scherfigsvej, DK -2100 Copenhague 0, Danemark. Cet objectif n'a pas été atteint, mais la biodiversité reste pour au moins 10 ans une priorité mondiale de l'ONU qui pour en témoigner, a déclaré la « décennie 2011-2020 » « Décennie de la biodiversité »[10], avec une stratégie renouvelée décidée à la Conférence de l'ONU à Nagoya de 2010, et qui sera précisée à la « Conférence d'Hyderabad sur la diversité biologique » de 2012. Ces dix dernières années, la productivité dans les pays d'Asie et de la CEI a été multipliée par quatre, contribuant à faire baisser le nombre de travailleurs pauvres. Le deuxième objectif vise à ce que tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, puissent bénéficier d'ici 2015 d'un cycle complet d’études primaires. Deuxième cible : fournir un emploi décent et productif à tous, femmes et jeunes inclus. Les objectifs adoptés sont répartis en huit domaines. éradiquer l’extrême pauvreté et la faim; assurer l’éducation primaire pour tous; promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes; réduire la mortalité de l'enfant de moins de cinq ans; améliorer la santé maternelle; combattre le VIH/sida, le paludisme et … Le taux de naissance chez les femmes de 15 à 19 ans a connu une baisse de 1990 à 2000 puis a stagné depuis. Les pays les moins avancés reçoivent un tiers de l'aide totale. Le rapport de l'OMS insiste sur le fait que les progrès réalisés dans ces différents domaines pourraient réduire de 40 % le nombre annuel de nouveaux cas et éviter 5 millions de décès d'ici à 2050. Bases de données bibliographiques WHOLIS, HINARI, bibliothèques de l’OMS, centres de ... phare décrit les tendances en matière de santé et les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs sanitaires, et pose les jalons de la future politique de la santé … Il soutient les associations sportives locales dans leur organisation quotidienne. La crise alimentaire, conséquence de la hausse du prix des matières premières (dont agricoles) pousse environ 100 millions de personnes en plus dans une situation d'extrême pauvreté. L'accès universel à la santé reproductive. L’objectif du Réseau français des Villes-Santé de l’OMS est de susciter une prise de conscience, de stimuler le débat en s’appuyant sur des informations fiables et surtout d’inciter à agir en santé à travers toutes les politiques publiques et à tous les échelons du territoire. Le rapport de 2010, A Brief for Policymakers on the Green Economy and the Millenium Development Goals, publié à cette occasion conclut que « Des investissements dans l'énergie propre et les transports durables, comme dans des modes de gestion durable des forêts et de l'agriculture, pourraient largement contribuer aux objectifs de réduction de la pauvreté établis à l'échelle internationale[14] ». Cependant, 27 pays n'ont fait aucun progrès en la matière depuis 1990[4]. Le 8 décembre dernier, l’OMS (Organisation Mondiale de la santé) a initié une campagne pour lutter contre le tabagisme. L'aide publique au développement continue de baisser, de son record de 107,1 milliards de dollars en 2005 à 103,7 milliards en 2007, or il faudrait que chaque année, 18 milliards de dollars supplémentaires soient accordés par les pays développés pour atteindre l'objectif du doublement de l'aide décidé par le G8 en 2005. Les causes principales de mortalité infantiles sont la pneumonie, les diarrhées, la malaria et la rougeole, des maladies que l'on peut traiter facilement avec les outils appropriés (notamment par la ré-hydratation et les traitements anti-moustiques). Les objectifs du Millénium sont au nombre de huit : 1. Par ailleurs, 400 personnes devaient initialement travailler sur la conduite de ce projet alors que le nombre est de … Chaque jour, près de 7 500 personnes sont contaminés par le VIH et 5 500 meurent du SIDA. Au niveau mondial, la mortalité maternelle n'a baissé que de 1 % par an entre 1990 et 2005, loin des 5,5 % par an nécessaires pour remplir cet objectif du millénaire.